Tamerlan…

… était un chef de guerre redoutable, si ça vous intéresse, le web regorge d’infos à son sujet. Pour ce qui nous intéresse, à savoir le savon, il vous suffit d’apprendre que j’ai un chien qui s’appelle Timur (adorable, aucun rapport avec le susdit guerrier) et que je souhaite :

  1. lui éviter les infestations de puces
  2. qu’il soit suffisamment propre pour que je puisse le caresser sans devoir me laver les mains après
  3. qu’il sente bon. Ca, c’est bonus.

Vous voyez où je veux en venir, il me fallait un savon, « la terreur des puces » !

J’ai trouvé une recette de Léanne Chevallier avec de l’huile de neem (antiparasitaire) et des huiles essentielles purifiantes. Je l’ai adaptée avec du babassu pour qu’il y ait plus de mousse. L’idée étant de savoir où insister sur le rinçage…

La recette

Huile de coco 30%wpid-img_20150926_142713_20150926145037604.jpg
Huile de palme 25%
Huile d’olive 25%
Huile de Babassu 10%
Huile de Ricin 5%
Huile de Neem 5%

Soude à recalculer pour un surgras à 6%
Eau 30%

Huile essentielle de itsée citronnée
Huile essentielle de lavandin
Huile essentielle d’arbre à thé

De l’argile rouge pour les marbrures

Les caractéristiques selon soapcalc

Soap Bar Quality Range Your Recipe
Hardness 29 – 54 51
Cleansing 12 – 22 27
Conditioning 44 – 69 45
Bubbly 14 – 46 32
Creamy 16 – 48 28
Iodine 41 – 70 47
INS 136 – 165 174
Lauric 19
Myristic 8
Palmitic 19
Stearic 4
Ricinoleic 5
Oleic 33
Linoleic 7
Linolenic 0

L’odeur de l’huile de neem est assez désagréable de prime abord mais après quelques semaines de cure, ça devient plutôt pas mal, surtout associé à l’arbre à thé. Je n’ai pas encore testé sur la bête mais sur mes p’tites mains, la mousse est prometteuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.