Publié le

Atelier Savon with Rise, op.2 : marbrage à quatre mains

Moi et ma « copine de savons », on a décidé de passer une après midi à buller. Après avoir enfermé mari, enfants et chien hors de portée de la soude, on a mis nos costumes de cosmonautes et on s’est penchées sur la question.
Elle voulait tester le faux funnel, je voulais faire un marbrage « cœurs » en surface : on a fait les deux. J’avais préparé une recette équilibrée pour une trace lente ne nécessitant pas d’ajout de vitamine E contre le rancissement. Malheureusement mon huile d’olive a coloré la pâte en jaune et on n’a pas réussi à obtenir de blanc malgré l’ajout d’oxyde de zinc.
On a donc séparé notre pâte en trois : blanc-jaune, vert et un beau rose inattendu qui aurait dû être violet. Avec ça on a fait une première couche vert et rose en faux funnel et une couche blanche par-dessus. On a fignolé nos petits cœurs verts et rose par dessus tout ça. On a parfumé le blanc et le vert avec un mélange d’huiles essentielles : Ylang Ylang, Géranium et Litsée Citronnée. Du coup le rose est resté plus liquide plus longtemps. Peut-être un peu trop, l’aspect des cœurs s’en ressent.
Là ça sèche sur mon nouveau séchoir à savons et j’attends impatiemment de pouvoir démouler… Et tout ça me donne une furieuse envie d’investir dans un vrai moule avec des séparateurs parce que bon, les boîtes de bonbons, ça dépanne mais ça reste pas top.

La recette :

35% Huile d’olive
20% Huile de coco
20% Huile de colza
5% Huile de pépins de raisin
5% Huile de babassu
5% Beurre de cacao (pour durcir le tout quand même)
4% Huile de soja
4% Huile de carthame
2% Huile de ricin

Soude à recalculer pour un surgras à 7%
30% Eau
1% Vit. E

0,34% HE Ylang Ylang
0,66% HE Géranium
1% HE Litsée citronnée

Colorants :
– oxyde vert + glycérine
– oxyde violet + glycérine
– oxyde de zinc, argile blanche + glycérine

wpid-img_20150928_190721_20150928190924951.jpg

 

24h plus tard, c’est encore très mou et je flippe : est-ce que ma super recette va être assez dure ?

En tous cas, la tranche est belle :

 

wpid-img_20150929_170021_20150929170120616.jpg

Après 48h, ç’a bien durci mais ça suinte… Peut-être parce que le moule est fermé par un couvercle et que ça ne respire pas ?

Les gouttes semblent être de l’eau. Au papier pH, ça donne un bon 14 franc et net 🙁 Je crains le pire…

Il ne me reste plus qu’à brûler de l’encens au pied du séchoir en offrande à la fée Mélusine 😉

(…)
J’ai finalement démoulé après une énorme semaine d’attente… J’ai encore laissé 24h à l’air et j’ai coupé. J’ai pas pleuré mais c’est décidé, les boîtes à bonbon, c’est fini !

(…)
Trois semaines ont passé depuis… Ils sont toujours de traviole mais c’est comme ça que le métier rentre ma pauvre Lulu ! Ils sentent bon, ils moussent très bien, ils sont tout doux et si on aime le biscornu ils sont aussi très beaux ! Na !

Une réflexion au sujet de « Atelier Savon with Rise, op.2 : marbrage à quatre mains »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.